acceptilation


acceptilation

⇒ACCEPTILATION, subst. fém.
DR. ROMAIN. Mode solennel d'extinction des obligations qui s'appliquait à celles contractées verbalement et exigeait l'emploi d'une formule verbale; remise de dette à la suite de ce paiement fictif par le créancier en faveur du débiteur (cf. BARR. 1967) :
L'acceptilation ne pouvait éteindre que les obligations contractées par voie de stipulation. Mais le prêteur Aquilius Gallus imagina une formule de stipulation appelée de son nom aquilienne par laquelle toute obligation peut être réduite en une stipulation, puis éteinte par acceptilation.
GUÉRIN 1892.
Prononc. — Dernière transcription ds DG :ák'sèp'-ti-là-syon.
Étymol. ET HIST. — 2e moitié du XIIIe s. terme de dr. romain « décharge donnée par le créancier au débiteur sans avoir reçu paiement » (Digestes, ms. Montp., f° 29b ds GDF. Suppl. :La stipulation aquilienne renouvele toutes les obligations qui estoient avant et les deffent, et puis elle est ostee par acceptilation).
Empr. au lat. acceptilatio « id. » dep. GAIUS, Inst., 3, 169 ds TLL s.v. :acceptilatio autem est veluti imaginaria solutio. Quod enim ex verborum obligatione tibi debeam, id si vellis mihi remittere, ut patiaris haec verba me dicere : ,,quod ego tibi promisi, habesne acceptum?`` et tu respondras : ,,habeo``.
BBG. — BARR. 1967.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Acceptilation — Ac*cep ti*la tion, n. [L. acceptilatio entry of a debt collected, acquittance, fr. p. p. of accipere (cf. {Accept}) + latio a carrying, fr. latus, p. p. of ferre to carry: cf. F. acceptilation.] (Civil Law) Gratuitous discharge; a release from… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Acceptilation — (v. lat.), 1) (röm. Recht), feierliche Quittung in Form einer Stipulation; 2) Schulderlassung, Scheinzahlung; An u. Zurechnung einer Sache als empfangen; 3) Tilgung einer schriftlichen Verbindlichkeit durch Eintragung der Summe in das Hauptbuch… …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Acceptilation — bei den Römern die mündliche Anerkennung der Bezahlung einer Schuld vor dem Richter, daher Schuldtilgung, Schulderlassung …   Herders Conversations-Lexikon

  • acceptilation — Acceptilation, f. acut. Est un payement ou plustost, un acquit imaginaire de ce qui est deu par stipulation, et se forme ainsi entre le debiteur, et le creancier. Tiens tu pas pour eu et receu ce que je t ay promis? ouy je le tiens …   Thresor de la langue françoyse

  • acceptilation — (ˌ)akˌseptəˈlāshən noun ( s) Etymology: Latin acceptilation , acceptilatio, from accepti lation , latio, literally, bringing the receipt, from accepti (gen. of acceptum receipt, from neuter of acceptus, past participle of accipere to accept) +… …   Useful english dictionary

  • acceptilation — noun Gratuitous discharge; a release from debt or obligation without payment; free remission …   Wiktionary

  • acceptilation — (a ksè pti la sion) s. f. Terme de droit romain. Acte par lequel un créancier décharge un débiteur sans avoir reçu de payement. ÉTYMOLOGIE    Acceptilatio, de acceptum, chose reçue, et latio, action de porter …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • acceptilation — ac·cep·ti·la·tion …   English syllables

  • acceptilation —   n. Law, formal acknowledgement that a claim has been satisfied; Theology, God s acceptance of Christ s sufferings as complete atonement for sins of humanity …   Dictionary of difficult words

  • acceptilation — /aekseptaleyshan/ In the civil and Scotch law, release made by a creditor to his debtor of his debt, without receiving any consideration. It is a species of donation, but not subject to the forms of the latter, and is valid unless in fraud of… …   Black's law dictionary


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.